Qu’est ce qu’une hypothèque ?

Publié le : 20 avril 20224 mins de lecture

Une hypothèque est une garantie de la banque vous ayant accordé le crédit immobilier. Cette sûreté donne à l’emprunteur le droit de saisir un bien s’il ne respecte pas toutes les conditions de prêt accordé. Découvrez tout ce que vous devez savoir l’hypothèque.

Une hypothèque : c’est quoi exactement ?

Une hypothèque sur un prêt immobilier est la garantie possible d’un prêt pour l’achat du bien au même titre qu’une caution ou un privilège des prêteurs de deniers. Ainsi, lorsque vous ne remboursez pas votre prêt à temps, la banque peut saisir le bien pour récupérer ce que vous devez. Il faut que l’hypothèque fasse l’objet de l’acte notarié. Un notaire émet une hypothèque par le biais du service d’enregistrement immobilier. Les prêts hypothécaires ont une même durée que les crédits immobiliers, mais sont toujours inscrits au registre foncier 1 an après la fin de prêt.

Les contraintes de l’hypothèque

Une hypothèque est généralement la garantie qui est la plus sûre pour une banque. La vente de bien hypothéqué lui permet, en effet, de récupérer rapidement ce qui doit être remboursé. Le principal inconvénient d’une hypothèque est qu’elle coûte plus cher que le privilège du garant ou du prêteur à cause des frais liés à un acte authentique dressé par un notaire et frais liés à l’inscription au Service du Registre Foncier. Ainsi, outre le coût, contrairement au garant, le crédit immobilier a une mise en place complexe qui est liée à l’intervention de notaire.

Qui peut faire l’hypothèque ?

L’hypothèque prend, par ailleurs, la forme de l’acte authentique, qui doit être rédigé par un notaire public. Sans celui-ci, l’hypothèque n’a pas de valeur juridique. Par conséquent, le notaire chargé de vente du bien établit l’acte de garantie hypothécaire, stipulant qu’en échange du prêt immobilier, l’acquéreur s’engage à hypothéquer son bien à la banque. Le notaire enregistre ensuite l’hypothèque auprès du Service du Registre Foncier de la zone où se situe le bien hypothéqué. Surtout lorsque vous n’envisagez pas de revendre votre bien, vous pouvez aller chercher l’hypothèque. Cela vous permet, en effet, d’éviter de payer des frais de distribution. Le coût d’un prêt hypothécaire est relativement élevé, car il représente approximativement 1,5 % du total des prêts hypothécaires. Des coûts expliqués par plusieurs éléments qui composent le coût d’un crédit immobilier. Ainsi, on retrouve les émoluments de notaire, la taxe de la publicité foncière, la contribution de la sécurité immobilière et les émoluments des formalités et débours.

Plan du site